Bienvenue à la Forteresse de Thil

Bienvenue à la Forteresse de Thil

Le Journal de Thil


Le plus vieux `Château fort de France

     Au beau milieu de la plaine de l’Auxois, à la limite du Morvan, sur l’axe Bibracte-Alesia surgit une colline de près de 500m d’altitude sur laquelle est érigée selon André l’une des plus ancienne forteresse de France, dont les premières pierres auraient été assemblées sous le règne de Charlemagne.

 De nos jours, c’est par une allée de tilleuls cinq fois centenaires que l’on accède aux ruines majestueuses de la forteresse de Thil située à l’extrémité sud de la Butte du même nom. Elle contrôle la vallée du Serein à l’Ouest et celle de l’Armançon à l’Est.

 

     Cet emplacement stratégique fut choisi en des temps immémoriaux pour y installer un oppidum romain. Sous le règne de Charlemagne, des fortifications de bois s’élevaient probablement sur le site.

En 850 les Normands ravagent la Bourgogne,l’installation d’un dispositif défensif plus important devient nécessaire afin d’abriter les villageois.

Le seigneur des lieux trace alors une ellipse de 120m de long pour environ 60 de large appareillée en petits moellons grossiers. Il l’entoure de fossés. Ses murs de 2 m d’épaisseur sont flanqués d’une tour carrée à l’extrémité nord du rempart et d’une tour ronde construite au milieu du rempart Est. Il sépare cette ellipse en 2 cours par un mur de 16 m de haut. Au nord on retrouvera les logis seigneuriaux, au sud la basse-cour et son colombier.

   Du 9e au 15e siècle, Thil sera sans cesse agrandi, modifié : le site accroissant ses qualités résidentielles tout en conservant ses prérogatives défensives.

 

     L’apogée du site est liée à Jean II de Thil, alors Connétable (chef des armées) du Duc de Bourgogne Eudes IV et Conseiller du Roi Philippe de Valois. Il dote le site de ses plus beaux éléments architecturaux. De toutes ces modifications subsistent: de superbes celliers datés du 12e siècle aux voûtes de style roman et gothique ; le donjon du 14e ; « l’Espionne de l’Auxois » : tour de guet à 5 étages,de plus de 25m. de haut, repérable 30 km à la ronde,construite  en 1366,sur la face ouest de la forteresse suite à l’attaque des écorcheurs (bande organisée qui sévit particulièrement en Bourgogne); la cuisine aux 3 cheminées monumentales : une contenant un bœuf entier, une autre destinée aux sangliers, chevreuils… la dernière étant réservée au reste ; une remarquable « maison des Gardes » :dont nous pouvons encore observer à l’étage 2 superbes cheminées et l’assise de double latrines.


28/10/2020


La famille de Thil

Miles de Thil: frère du Comte d'Auxois, il fonde en en 1005 le prieuré de Prècy sous Thil et fait une donation à  l'abbaye de Flavigny en 1008. Il y est inhumé en 1018.

Gauthier de Thil, petit fils de Miles, il figure en 1106 parmi les grands seigneurs qui assistent le Pape Pascal II à la cérémonie de la dédicace de l'église Sainte Bénigne à Dijon

Gislebert de Thil fait donation à l'église de Fontenay en 1118 de toutes les dîmes qu'il pourrait percevoir.

Odon de Thil: reconstruit en 1198 le Château ruiné par les guerres entre seigneurs; il fait une donation à l'Abbaye de Sainte Marguerite. Il passe une grande partie de sa vie à la cour du Duc de bourgogne; il assiste Philippe Auguste à  Bouvines. Il épouse Bonne de Nolay dont il a un fils Guillaume qui comme ses prédécesseurs a une haute situation à la cour des Ducs de Bourgogne.

Hugues et Ponce, fils de Guillaume, ils prennent part aux croisades en 1262. Hugues, bienfaiteur de l'eglise de Saint Thibaud épouse Marguerite de Montfort; Ponce reçoit en dot de sa femme le domaine de Bourbilly.

Jean II de Thil, il est le petit fils de Ponce. Il épouse Agnès de Frolois en 1317. En 1321, il affranchit quelques uns de ses sujets. En 1340, il est nommé Connétable du Duché de Bourgogne (chef des armées) et Conseiller du Roi Philippe de Valois. Il fonde en 1340 la collégiale de Thil. 1345 il épouse Jeanne de Broyes-Chateauvillain. Il meurt en 1354 laissant un fils Jean III de Thil (dit jean I de Chateauvillain) qui lui succédera et une fille Marie.

Jean III de Thil il succède à son père jusqu'à son décès en 1420

 

1507 la lignée des Thil s'éteint


28/10/2020


Le mystère des 32 portes coté scène

Construction du fond de scène

C'est dans la plus grande des cheminées que je décidais d'installer mon espace scénique.

 

De chaque côté l'espace est fermé par des grilles perlées laissant deviner les objets placés à l'intérieur. L'une d'elle abritera une étrange armure.

 

J'ai choisi pour couleurs le rouge, le violet, le noir et l'or. Le mélange de ces 4 couleurs donnent au décor une certaine élégance.

 

18057819_1917448838492374_3308101264323913518_n.jpg

 

18156907_1917448828492375_764148067341638095_n.jpg

 

18118807_1917448825159042_6889675824281662955_n.jpg

 

Construction du meuble qui renferme les objets magique du spectacle

32 portes, identifiées chacune par une carte à jouer, gardent les trésors récoltés au long de mes aventures. Les spectateurs choisiront d'ouvrir 8 de ces portes et je leur révélerai le trésor qu'elles protègent.

 

 

20170205_111653.jpg


Ma table de spectacle

Ma table de magie est un subtil mélange de bois et de tiroirs de cristal qui abritent divers objets magiques.

Le vitrail et sa transparence occupent une place importante dans cette réalisation.

 

table recadrée.jpg

 

 

18740102_1932128930357698_3060936833403332666_n.jpg

 

 

 


19/11/2020


Les coulisses du "Mystère des 32 portes": côté public

Quelques mois de travaux ont été nécessaire quant à la réalisation des gradins du "Mystère des 32 portes"

 

La difficulté de l'exercice résidait dans le positionnement du public: chacun devant voir la vie que j'insuffle à mes objets. j'ai choisi la forme de lourds gradins aux assises suffisamment décalées pour que les têtes des uns ne gênent pas celles des autres.

 

 

Microsoft Word - photos datées-2.jpg


Microsoft Word - photos datées-5.jpg
Microsoft Word - photos datées-6.jpg

 

La structure réalisée, il fallait passer au travail de peinture.

 

18157412_1917446748492583_9044408583232197716_n.jpg

 

18157658_1917447031825888_1131268290527095796_n.jpg

 

18119135_1917446825159242_1540268926438409221_n.jpg

 

Et enfin la réalisation des coussins courbes:

 

Capture d’écran 2020-11-19 à 16.34.05.png


19/11/2020


L'origine du TH.éâtre de l'IL.lusion

Avoir mon propre théâtre, mon propre lieu d'expression faisait partie de mes  projets professionnels. 

 

En 2007 je devenais propriétaire de la Forteresse de Thil sise en Cote d'Or (21390 Vic sous Thil) : le lieu était tout désigné pour pouvoir y exercer une partie de mon art.

Allier le mystère qui enveloppe ma profession à celui du Moyen Age et de son architecture était le défi que je me fixais.

 

Après diverses hésitations quant à la configuration de l'espace et la forme de spectacle que je souhaitais développer, j'optais pour un exercice quasi inexistant en France : le Close-up* (magie de proximité) sous forme de spectacle. A Los Angeles, il est un endroit merveilleux: le Magic Castle où une salle est réservée à cet art.

 

C'est dans les anciennes cuisines de Thil que je décidais de m'installer. Elles étaient dotées à l'époque médiévale de 3 cheminées : Une ayant la capacité d'accueillir un boeuf, une autre les moutons et enfin une dernière les volailles. Il n'en subsiste aujourd'hui que 2.

 

L'espace se divisera en 2 espaces scéniques.

Le premier installé dans la plus grande des cheminées occupée par ma scène et face à moi mon public: le spectacle du "mystère des 32 portes" peut alors prendre place. 

Il sera réservé toute l'année aux groupes: entreprises, associations, réunions de familles ... sur réservation

 

Le second occupe la seconde cheminée: Il s'agit du "Cabinet des Secrets". Inspiré des cabinets de curiosités**  des 16 et 17ème siècles, j'y présenterai à mon auditoire mes objets aux pouvoirs étranges et magiques, objets rares, uniques, rapportés de terres lointaines ou mes propres créations.

Le cabinet des Secrets est ouvert  à des dates définies à tout public, sur réservation pour les groupes.

 

Les lignes directrices de mes animations étant fixées il me restait à m'atteler à la réalisation de ces 2 formules.

 

Donner un nom au théâtre

C'est tout naturellement que m'est venu le nom de "théâtre de l'illusion" . J'avais ce nom dans la tête depuis quelques temps quand  un soir, un crayon à la main je griffonnai son nom et là la symbolique du titre, la forte synchronicité s'imposait THéâte de l' ILlusion, j'avais inconsciemment repris les 4 lettres qui composent le nom de THIL

 

 

*Cet art de la magie se caractérise par la manipulation d'objets de petites tailles (cartes, pièces...) à quelques centimètres des yeux du public. J'exerce dans cette spécialité depuis de très nombreuses années lors de soirées événementielles notamment.

** ancêtre de nos musées actuels.


19/11/2020